24/06/2008

Ce n'était qu'un test hier matin mais, au mois de juin, l'arme fatale des contrôles de vitesse sera homologuée

Ce n'était qu'un test hier matin mais, au mois de juin, l'arme fatale des contrôles de vitesse sera homologuée 
Si vous circuliez hier matin entre 10 et 12 h sur l'E411 en direction de Bruxelles, vous avez peut-être été parmi les automobilistes contrôlés par deux radars installés, l'un à Louvrange et l'autre à Bierges, dans l'important chantier qui occupera encore les ouvriers du Met pendant quelques semaines. Sur les 1.870 véhicules contrôlés, 403 automobilistes ont été pris à plus de 90 km/h alors que la vitesse à cet endroit en raison des travaux est limitée à... 70 km/h. Rassurez-vous, pour cette fois et pour cette fois seulement, vous passerez au bleu. Il ne s'agissait que d'un test du désormais fameux et redouté radar laser. La société Traffic-Observer aidée par la police fédérale et le Met, pour des raisons de sécurité, a installé deux de ses modèles dans le chantier. 'Il s'agit d'un modèle semi-mobile qui peut être installé pendant six jours non-stop à un endroit et d'un système avec laser déporté et trépied', explique Pierre Grisard, directeur technique de la société. Ce radar révolutionnaire fait fureur depuis trois ans en Suisse et vient d'être homologué en Italie. La Belgique sera le troisième pays à donner son feu vert à sa mise en place. 'Il manque encore quelques documents que la Suisse doit nous envoyer et le dossier sera complet' , indique un fonctionnaire de la métrologie. Le dossier qui a été introduit en septembre 2007 sera donc bouclé d'ici au mois de juin. 'C'est notre système fixe qui va être homologué. Les deux systèmes que nous testons ici devraient l'être pour septembre et décembre', indique Pierre Grisard. 'Nous avons déjà deux zones de police intéressées en Flandre et une en Wallonie, du côté de Charleroi.' Du côté de la police fédérale, Paul Deblaere, le patron de la police de la route, nous indiquait il y a peu que 'tout système homologué nous intéresse'. Nul doute que le radar laser attirera son attention. L'appareil est d'une efficacité redoutable. D'abord, parce qu'il permet de contrôler la vitesse sur les trois bandes de circulation en identifiant clairement le véhicule en infraction. Il peut également faire la différence entre différents types de véhicules dans le cas où les limitations de vitesse sont différentes pour les poids lourds, par exemple. Le système prend deux clichés : un par l'avant et un par l'arrière. Autre avantage, sa discrétion. Le laser permet de contrôler la vitesse à une distance de 50 mètres avant la prise du cliché. Autant dire que, une fois l'appareil remarqué, il est trop tard. Une fois dans le faisceau laser, il n'y a aucun moyen d'échapper à la sanction. Et comme il n'utilise pas les ondes radio, il est totalement indétectable par tous les appareils détecteurs de radars. Le radar laser est assurément l'arme absolue que tous les amateurs de vitesse sur nos routes vont craindre avant de maudire. 

18:38 Écrit par Vive la Vie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actu, presse |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.